Des éclaircissements sur la future franchise japonaise en Super Rugby
Auteur:
Hinato
Publié le: 09/02/2015


Ce lundi, Tatsuzo Yabe, le directeur général de la Japan Rugby Football Union, a donné plusieurs indices au journaliste Rich Freeman dans un article du Kyodo News, sur la future structure de l'équipe nippone engagée en Super Rugby et ses conséquences sur le rugby local. En effet, alors que l'Argentine a déjà annoncée la signature de pas moins d'une quinzaine de joueurs, rien n'a encore démarré côté japonais.

Tatsuzo Yabe espère avoir l'organisation initiale en place en mars et le budget prêt en octobre de cette année. En revanche, le directeur général de la JRFU a annoncé qu'il était incapable de dire quand le futur entraîneur et les joueurs seront annoncés. Les résultats catastrophiques cette saison de l'équipe de rugby à 7 ont montré les problèmes existants au niveau des contrats non centralisés des joueurs avec la fédération japonaise de rugby. 

"Nous avons parlé aux équipes d'entreprises et les acteurs sur la nécessité d'appeler les meilleurs joueurs et aucun n'a exprimé une objection, donc je ne pense pas que ce sera un problème." 

Tatsuzo Yabe est évidemment revenu sur le sujet dont tout le monde se questionne aujourd'hui: le calendrier. Comment faire cohabiter la Top League japonaise, l'All Japan Championship et le Super Rugby sans entraver à la préparation de pré-saison de la future franchise japonaise?

"La Top League va généralement d'août à janvier, tandis que le Super Rugby va de mars à juillet, donc ce n'est pas un conflit à cet égard. Toutefois, cela signifie qu'il ya peu de temps pour les joueurs de se reposer afin que nous devrons en tenir compte." 

Le fait est aussi que les joueurs de la future franchise japonaise manqueraient l'All Japan Championship, dans sa configuration actuelle telle qu'elle existe aujourd'hui. Mais le directeur exécutif de la JRFU compte bien garder la compétition.

"La coupe du Japon a une histoire de 52 ans et nous croyons qu'il est important de la garder. Mais nous avons besoin de penser comment nous pouvons tenir de sorte qu'il n'entre pas enconflit avec le Super Rugby, et à nouveau, le bien-être des joueurs est pris en compte."

Le Japon a dit que l'équipe sera essentiellement composée de joueurs de l'équipe nationale mais Tatsuzo Yabe dit que la porte sera ouverte pour les joueurs non sélectionnables avec les Brave Blossoms.

"Nous avons signé un accord avec la SANZAR pour cinq ans, mais nous aimerions que cet accord dure plus longtemps. Il est donc important que nous n'ayons pas une équipe faible. Nous avons besoin de bons joueurs, afin que nous puissions prendre, en vertu des règles du Super Rugby, certains joueurs non admissibles qui pourront contribuer à améliorer le niveau du rugby japonais."

Tatsuzo Yabe n'a également pas exclu la possibilité de prendre des joueurs universitaires dans la future franchise japonaise, un jour après l'exploit retentissant de Teikyo contre NEC Green Rockets. Il a cependant annoncé que cela dépendrait des universités, qui ont chacune leur propre règlement de libération des joueurs.

En ce qui concerne les finances, le directeur général de la JRFU explique que la fédération japonaise de rugby à XV aura à supporter les coûts de sept ou huit matchs à domicile, dont trois seront joués dans le Sports Hub de Singapour, sachant que la SANZAR paieraient les coûts des déplacements pour l'équipe nippone. 

"Les commanditaires et les ventes de billets devraient couvrir les coûts pour les matchs au Japon, alors que nous avons un contrat avec la fédération de rugby de Singapour et les propriétaires du Sports Hub de Singapour. En ce qui concerne les coûts de l'équipe, la plupart des joueurs feront partie de la sélection nationale du Japon donc nous supposons que les coûts seront plus raisonnables que pour les autres équipes du Super Rugby."

Tatsuzo Yabe a enfin confirmé que la future franchise japonaise sera bien basée au Chichibunomiya Stadium de Tokyo mais que certaines rencontres au Japon pourraient être délocalisées dans certains stades de la coupe du monde de rugby de 2019 au Japon. On peut penser ainsi notamment au superbe Yokohama Stadium (72 000 places).

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.