Canon Eagles: le club japonais qui monte
Auteur:
Hinato
Publié le: 16/07/2014


1518701395-574868jerseycanon1st.gif

Nom: Canon Eagles

Couleur: rouge et noir

Année de fondation: 1980

Affiliation ligue: Top League

Palmarès:

Top Ligue Est A:

titres: 2010 et 2011

Promu en ligue Kanto 3 (1989, 1999)

Promu en ligue Kanto B (2001)

Promu en ligue Kanto A (2002)


Promu en Top ligue Est (2009)

Promu en Top League (2012)
 
Présent dans la Top League japonaise depuis deux ans, Canon Eagles est le club qui monte dans le rugby japonais. Pourtant la grande histoire du club est plus que récente. L'entreprise Canon, alors appelée à sa création Seiki Kogaku Kenkyujo (???????), autrement dit "laboratoire d'instruments de précision optique", voit le jour en 1933, dans la ville de Tokyo. Elle est crée par trois japonais: Yoshida Goro, son beau-frère Uchida Saburo et un ami de ce dernier, Takeshi Mitarai. Il faudra attendre 47 ans pour voir les dirigeants de la société créer le club de rugby de Canon, en 1980. Le club de rugby est alors basé dans la préfecture de Tokyo, plus précisément dans la ville de Machida.

Les premières années sont difficiles pour l'équipe qui évolue alors dans la quatrième division de la ligue Kanto. Lors de la saison 1988/1989, Canon remporte le championnat invaincu (7 victoires en 7 matchs) et accèdent à l'échelon supérieur. En 1991 (du 28 avril au 4 mai), l'équipe effectuera une tournée historique en Australie.

En 1993, le club termine dernier de la ligue Kanto 3 et est relégué. Champion en 1998, il remonte dans la nouvelle ligue Kanto C l'année suivante. Promu en ligue Kanto B en 2001, puis en ligue Kanto A en 2002, Canon évolue alors après création la réforme des championnats en 2003 (avec la création de la Top League japonaise et des Top ligues régionales) dans la 1ère division de la Kanto League (3ème division japonaise alors).

 
1518701412-39183809011820.jpg
Le 18 janvier 2009, Canon remporte le match de barrage contre Hino Red Dolphins (36 à 35) et accède à la Top Ligue Est!

Les rouges et noirs vont évoluer six saisons à cet échelon. Lors de la saison 2008, le club termine deuxième du championnat, son meilleur résultat. Canon joue alors sa montée face à Hino Red Dolphins, 10ème et avant dernier de la Top Ligue Est. Le 18 janvier 2009, l'équipe de Machida remporte le barrage de montée sur le score de 36 à 35 grâce notamment à un gros match du 2ème ligne et ancien international samoan Sene Ta'ala ou encore du centre australien Glassy Thai.

Canon accède pour la première fois de son histoire à la Top Ligue Est (2ème division japonaise). Pour se maintenir, les dirigeants recrutent plusieurs joueurs étrangers dont le 2ème ligne néo-zélandais de NTT Shining Arcs, Simon Livingstone, l'arrière anglais Gareth Morgan et un jeune 3/4 du nom de Lomano Lemeki.

La saison 2009 se révèlera très compliquée. Canon terminera en bas de tableau avec quatre victoires pour sept défaites au final. Mais l'essentiel est fait etle club nippon se maintient en 2ème division japonaise. Dès 2010, les ambitions de la montée en Top League japonaise sont affichées. Le club est désormais nommé Canon Eagles. L'aigle redevient l'emblème du club comme il était au début des années 80 (jusqu'en 1987).
 
1518701441-95647611021230.jpg
Le 12 février 2011, Canon Eagles manque la montée en Top League japonaise en s'inclinant en barrage contre NTT Shining Arcs (31 à 19)

Au niveau du recrutement, l'équipe se montre très ambitieuse avec les arrivées de l'ouvreur néo-zélandais Callum Bruce (Chiefs) et du centre international japonais Alisi Tupuailei (Honda Heat)! Canon Eagles, avec un tel effectif, écrase son championnat et devient champion de la Top Ligue Est A (cette ligue est désormais séparée en deux divisions) en 2010.

Qualifiés pour le Top Challenge, les rouges et noirs réalisent malheureusement un tournoi raté: défaite 38 à 07 contre NTT-Docomo Red Hurricanes, victoire 32 à 13 contre Kyuden Voltex et défaite 37 à 32 contre Honda Heat. Canon Eagles joue alors sa dernière chance de montée en match de barrage contre NTT Shining Arcs. Mais le 12 février 2011, l'équipe de Machida est sévèrement battue sur le score de 31 à 19 et doit dire au revoir à la montée.

Toujours ambitieux à rejoindre le championnat élite du rugby japonais,
 Canon Eagles recrute Yoji Nagatomo comme nouvel entraîneur de l'équipe. Le club frappe fort en recrutant le 2ème ligne et expérimenté international springbok Albert Van Der Berg et le 3ème ligne fidjien Tomasi Soqeta (Suntory Sungoliath). En forte concurrence en championnat avec le relégué Kubota SpearsCanon Eagles remporte son deuxième titre de la Top Ligue Est A consécutif. Un titre acquis lors de la dernière journée après une superbe victoire contre Kubota Spears (31 à 15), le 11 décembre 2011.
Qualifié pour le Top Challenge 1, le club bat successivement Toyota Shokki Shuttles (46 à 24) et Kubota Spears (37 à 24). Malgré une défaite ensuite contre Kyuden Voltex (17 à 68), Canon Eagles monte pour la première fois de son histoire en Top League japonaise en 2012! 

Canon Eagles participe pour la première fois de son histoire à l'All Japan Championship et bat au premier tour l'équipe universitaire de Tenri (37 à 13) avant d'être largemnt défait par NEC Green Rockets (62 à 19). 
1518701565-512998logocanon.png

Le logo de Canon Eagles

Yoji Nagatomo est promu manager et l'australien Andy Friend devient le nouvel entraîneur-chef de l'équipe. En vue du maintien, le club se renforce sacrément avec de nombreuses recrues: le centre néo-zélandais Isaia Toeava (Blues), l'international samoan Kane Thompson, le 3ème ligne néo-zélandais Joshua Mau (Yokogawa Musashino Atlastars), le 3ème ligne Rocky Havili (Ricoh Black Rams), le 3ème ligne néo-zélandais Crawford Aston (NTT Shining Arcs) et le jeune centre australien Tim Bennetts notamment.
 
1518701596-76173811121127.jpg
Le 11 décembre 2011, Alisi Tupuailei et ses coéquipiers battent la grosse équipe de Kubota Spears en championnat!

Pour sa première saison en Top League japonaise, l'équipe nipponne réalise un bon championnat (trois victoires, dix défaites) et termine à 11ème place et évite ainsi les barrages dans une année où la Top League japonaise doit s'étendre à 16 clubs. Le centre australien Tim Bennetts se révèle quant à lui aux yeux du championnat japonais.

Lors de l'été 2013, Canon Eagles, malgré les départs notamment d'Albert Van Der Berg et de Tomasi Soqeta, se renforce une fois de plus en recrutant l'ex-All Black Adam Thomson, le 3ème ligne international nippon Justin Ives (Panasonic Wild Knights), la jeune star pakistanaise de
 NRL (rugby à XIII), l'arrière Omar Slaimankhel (Warriors) et l'explosif international à 7 japonais Tokiro Harada (Waseda).
 
1518701627-176501940715536.jpg
Le 7 septembre 2013, Canon Eagles crée un exploit historique en faisant tomber l'armada de Panasonic Wild Knights (23 à 18)!

Dans une Top League japonaise désormais à deux poules de 8, Canon Eagles réalise une superbe première phase de championnat en écrasant Coca-Cola West Red Sparks (66 à 36) et en faisant tomber par Panasonic Wild Knights (23 à 18). Un exploit que les rouges et noirs seront les seuls à faire cette saison-là!

Qualifiée pour le championnat play-off, l'équipe de Machida terminera 7ème. Un superbe classement pour un club qui n'est en Top League japonaise que depuis deux ans! Pour la saison à venir, Canon Eagles monte encore en gamme. Malgré les départs de plusieurs joueurs, l'équipe japonaise aura frappé un grand coup médiatiquement sur l'archipel nippon en recrutant le 3ème ligne Takashi Kikutani (Toyota Verblitz) et Hirotoki Onozawa (Suntory Sungoliath). Canon Eagles est l'équipe qui monte et nul doute que la voir atteindre les phases finales japonaises la saison prochaine ne serait pas une surprise. 

 
1518701651-4400862062364ipdnews.jpg
Au centre sur l'image, Fujio Mitarai, PDG de Canon et président du comité d'organisation de la coupe du monde de rugby de 2019 au Japon

L'équipe peut d'ailleurs compter sur un homme-clé: Fujio Mitarai. Le président-directeur général de Canon (société qui tient le club de rugby de Canon Eagles) est en effet aussi le président du comité d'organisation de la coupe du monde de rugby de 2019 au Japon. Fan de rugby, il souhaite plus que jamais faire de l'équipe de Canon Eagles une superbe vitrine pour sa société à l'approche du tournoi sur l'archipel nippon. Les moyens sont mis et seront de plus en plus grands au fil des années. A noter que Fujio Mitarai n'est autre que le neveu de Takeshi Mitarai, l'un des trois fondateurs historiques de l'entreprise en 1933.

Liste des internationaux japonais passés par Canon Eagles:
 
Alisi Tupuailei (1982- , 20 caps): ancien centre de Canon Eagles. Samoan d'origine, il rejoint Honda Heat en 2006 et accèdera avec ce club en 2009 en Top League japonaise. Relégué en 2010 en Top Ligue Ouest A (2ème division japonaise), il s'engage avec Canon Eagles cette année-là. Champion de la Top Ligue Est A en 2010 et 2011, il permetrra au club sa montée historique en Top League japonaise. Il quittera Canon Eagles en 2012 et tentera en 2013 une dernière aventure avec le club de Navy, dans la Dialog League sri lankaise.

International japonais à 7 à la base, il est appelé dès 2009 par le sélectionneur néo-zélandais John Kirwan pour intégrer l'effectif des Brave Blossoms. International nippon à XV de 2009 à 2011, il participera à la coupe du monde de rugby de 2011 et remportera le tournoi des 5 nations asiatique à deux reprises (2010 et 2011). 

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2018 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.