Ayumu Goromaru plus fort que le Canada
Auteur:
Hinato
Publié le: 19/06/2013


1516753534-2013619221815hconb.jpg
Le centre Male Sau aura une fois de plus été très percutant et l'un des meilleurs japonais du match

Aujourd'hui à Nagoya, les japonais affrontaient les canadiens pour le compte de la coupe des nations du Pacifique 2013. Eddie Jones, qui avait fait tourner quelques cadres à l'avant pour ce match, effectuait un changement de dernière minute au centre, en remplaçant Craig Wing (Kobelco Steelers) par Yu Tamura (NEC Green Rockets). Le sélectionneur australien ne prenait pas de risques et laissait donc Craig Wing au repos, ce dernier devant se sentir sans doute trop juste pour le match. Un changement que n'avait pas remarqué le commentateur de Ma Chaîne Sport, qui allait ainsi appelé Yu Tamura "Craig Wing" durant toute la rencontre, une de ses nombreuses bourdes sur les noms des joueurs de l'équipe japonaise malheureusement. 

Le match démarre sous des trombes d'eau. Sur le coup d'envoir canadien, Michael Broadhurst (Ricoh Black Rams) commet un en avant. Les canadiens récupèrent le ballon et le monopolisent durant deux minutes. Les japonais, qui tiennent parfaitement en défense, commettent une faute stupide et permettent au buteur canadien, l'ailier James Pritchard, d'inscrire les premiers points de son équipe sur pénalité. Le Japon met enfin la main sur le ballon et a l'occasion d'égaliser à la 10ème minute. Mais l'arrière Ayumu Goromaru (Yamaha Jubilo) rate une pénalité facile. La première période a du mal à s'emballer malgré la volonté des japonais. Ces derniers commettent trop de fautes de mains, de même pour les canadiens. En touche, le Japon rivalise et surtout domine la mêlée canadienne. Le pilier gauche Yusuke Nagae réalise un énorme match, à l'opposé de son coéquipier de Ricoh Black Rams et met à mal sur chaque mêlée le pilier droit du Stade Rochelais, Jason Marshall.

L'arbitre néo-zélandais Jonathon White, qui arbitre là sa première rencontre internationale, est très gentil avec les canadiens, ne les sanctionnant quasiment jamais en mêlée et sur les rucks où les canadiens commettent de très nombreuses fautes, empêchant les japonais d'emballer la partie. L'ailier Kenki Fukuoka (Tsukuba), gravement blessé, est remplacé à la 36ème par l'autre phénomène universitaire de l'équipe, Yoshikazu Fujita (Waseda). Les Brave Blossoms dominent largement cette fin de première période et campent dans le camp canadien, mais les trops nombreuses fautes de mains les empêchent de concrétiser. A la pause, le Canada, qui n'a quasiment rien montré, mène contre le cours du jeu 03-00.

En seconde période, les japonais repartent sur le même rythme qu'en fin de première période tandis que les canadiens montrent un meilleur visage. Le centre Ciaran Hearn a l'occasion de creuser l'écart au score, mais comme en fin de première mi-temps, rate à nouveau sa pénalité. Mais ce sont les nippons qui dominent et sont récompensés logiquement par deux pénalités d'Ayumu Goromaru. Le Japon prend l'avantage pour la premières fois de la partie à la 51ème minute. 06-03 pour le Japon. Mais dans la minute qui suit, sur le coup d'envoi canadien, Michael Broadhurst, décidément pas dans un bon jour, échappe une fois de plus le ballon. Les canadiens récupèrent et sur l'action d'après, le centre Ciaran Hearn marque le premier essai du match, contre le cours du jeu. Le Canada reprend l'avantage, 10 à 06. Juste après, le 2ème ligne Shinya Makabe (Suntory Sungoliath), se blesse gravement à son tour et est remplacé par Shoji Ito (Kobelco Steelers).

Mais les Brave Blossoms, contrairement aux dernières années, ont une véritable force de caractère et ne se laissent pas abattre. Dix minutes plus tard, suite à une magnifique percée plein axe de l'ouvreur Harumichi Tatekawa (Kubota Spears), le centre Male Sau perce à son tour la défense canadienne et offre l'essai à son équipier de Yamaha Jubilo, l'arrière Ayumu Goromaru. Le Japon reprend l'avantage, 13 à 10. Mais c'est de courte durée et le Canada, sur une nouvelle faute bête dans les rucks des japonais, égalise grâce à une pénalité de James Pritchard. 13-13. Les canadiens souffrent en cette fin de match face aux Brave Blossoms, multipliant les fautes et sont inévitablement sanctionnés. Ayumu Goromaru, homme du match, passe la pénalité de la gagne à la 72ème minute. Le Japon remporte au final la rencontre 16-13 et du même coup son premier match de la coupe des nations du Pacifique cette saison. Suite à cette défaite, le Canada dit quant à lui définitivement adieu au grand chelem et au titre. 

Le Japon s'est fait peur tout seul mais remporte au final une victoire largement méritée. Les japonais, plus techniques, ont également montré plus d'envies, plus d'initiatives offensives, plus de diversités dans le jeu. Dominateurs en mêlée, les japonais ont eu du mal à concrétiser leur domination, commettant trop de fautes de mains durant la partie et Shota Horie ratant quelques touches très importantes dans les 22 mètres canadiens. Michael Broadhust, tonitruant face au Pays de Galles la semaine dernière, a été totalement à l'opposé aujourd'hui. Repoussé à chaque fois qu'il attaquait la ligne adverse, ses ballons perdus sur les renvois canadiens ont surtout offert sur un plateau dix points au Canada. A l'opposé, Ayumu Goromaru, malgré une première pénalité ratée, a inscrit tous les points de son équipe. Il a également été très percutant et ses très longs dégagements ont beaucoup aidé à soulager sa défense. L'homme du match.

La 1ère ligne a aussi été très bonne. Yusuke Nagae a notamment dévoré son vis-à-vis en mêlée. La mêlée qui sera sans aucun doute un des gros secteurs de satisfaction de la rencontre. La charnière Fumiaki Tanaka/Harumichi Tatekawa a été bonne aussi. Le jeune joueur de Kubota Spears qui s'impose clairement de plus en plus à l'ouverture. Coups de pied justicieux, pénétration dans la défense adverse. Il est à l'origine de l'essai japonais suite à sa superbe percée dans le camp canadien. La paire de centres Yu Tamura/Male Sau a aussi été très performante. Male Sau qui est devenu un titulaire indiscutable à son poste de second centre. Très remuant et percutant, il offre notamment l'essai à son coéquipier de Yamaha Jubilo, Ayumu Goromaru. Grâce à cette victoire, le Japon laisse la dernière place du tournoi aux Etats-Unis, adversaire des Brave Blossoms ce dimanche à venir, au mythique Chichibunomiya Stadium de Tokyo.

Japon   16 - 13   Canada


Nagoya Municipal Mizuho Park Stadium | 4 456 spectateurs |

Arbitre: Jonathon White (NZ). Arbitres assistants: Richard Kelly (NZ), Taku Otsuki et Kyosuke Toda

Pour le Japon:

Un essai de: Goromaru (62')
Une transformation de: Goromaru (63')
3 pénalités de: Goromaru (45', 51', 72')

Pour le Canada:

Un essai de: Hearn (52')
Une transformation de: Pritchard (53')
2 pénalités de: Pritchard (03', 66')

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.