Akemashite omedetou gozaimasu 2017!
Auteur: 
Hinato
Publié le: 01/01/2017

Toute l'équipe de Japon Rugby vous souhaite une bonne et heureuse année 2017. Une année qui comme vous le savez sera très importante pour le rugby japonais. En espérant que cette année soit rempli de bonheur pour les supporters des Brave Blossoms. Tandis que le site Japon Rugby fête par la même occasion sa cinquième bougie (déjà!), voici un petit rappel des évènements les plus importants à retenir pour le rugby japonais en cette année 2016 :

Grosse année pour les Brave Blossoms!

Après des défaites encourageantes contre l'Ecosse et le Pays de Galles en 2016, le Japon aura un calendrier chargé en 2017 avec la réception de l'Irlande (double test match) en juin et de l'Australie en novembre, pour une rencontre tout simplement historique. On attendra des progrès des Brave Blossoms du sélectionneur Jamie Joseph.

Coupe du monde féminine de rugby en Irlande!

Après avoir remporté le tournoi de qualification Asie-Océanie, les Sakura XV participeront à la coupe du monde féminine de rugby de 2017 en Irlande, la quatrième de leur histoire après les éditions de 1991, 1994 et 2002. Emmennées par leur sélectionneur Goshi Arimizuelles pourront compter sur des tauliers tels que la numéro 8 Mateitoga Bogidraumainadave, l'arrière Mayu Shimizu et surtout la jeune 1/2 de mêlée Moe Tsukui, grosse révélation 2016. 

Cette dernière (seulement âgée de 16 ans!) fait déjà parler d'elle au pays et sera la joueuse à suivre chez les nippones! Les 
Sakura XV seront dans une poule C pas facile du tout puisqu'elles seront avec l'Irlande, la France et l'Australie!

World Rugby U20 Trophy en Uruguay

Après une dernière place et une relégation en deuxième division mondiale U20, les Baby Blossoms participeront cette année au World Rugby U20 Trophy en Uruguay avec comme objectif clair et net de remonter aussi sec dans l'élite mondiale U20. Emmenés par leur sélectionneur Ryuji Nakatake, les jeunes nippons devraient pouvoir compter sur le phénomène universitaire du moment, le centre Shogo Nakano (Waseda Univ.), le "Sonny Bill Williams" japonais!

Se maintenir dans le circuit mondial de rugby à 7

Le Japon participe cette saison au circuit mondial de rugby à 7 mais fait face à un nombre de cadres indisponibles en raison du championnat nippon et du début bientôt du Super Rugby avec la participation des Sunwolves. Le nouveau sélectionneur Damian Karauna s'attend donc à un challenge très relevé avec le faible réservoir dont il dispose.

Une deuxième saison plus prometteuse pour les Sunwolves en Super Rugby

Après une saison historique 2016 difficile (une victoire, un nul, 13 défaites), les Sunwolves vont entamer une deuxième saison en Super Rugby. La franchise a un nouvel entraîneur-chef (Filo Tiatia) et un effectif plus fourni et plus en phase avec la logique de la sélection. Ainsi sur les 40 joueurs (provisoires) de l'effectif, 31 sont des internationaux japonais.

La franchise nippone a frappé un grand coup sportif et médiatique en faisant signer les stars japonaises tels que le 1/2 de mêlée Fumiaki Tanaka et l'arrière Kotaro Matsushima. Malgré de gros kilomètres en avions (110 000) et le fait d'affronter les franchises néo-zélandaises cette année, on sera en droit d'espérer un bilan quelque peu meilleur (2 ou 3 victoires) cette saison en Super Rugby de la part des Sunwolves.


Suntory Sungoliath champion?

Triple champion en titre, Panasonic Wild Knights semble parti pour céder sa couronne cette saison en Top League japonaise après un début de championnat raté. Longtemps leader cette année, Yamaha Jubilo, qui semblait parti pour gagner un titre historique, a perdu lors de la 13ème journée contre Suntory Sungoliath (41 à 24).

Après deux saisons de transition, le club de Fuchu retrouve les sommets, profitant du retour de l'international australien George Smith et de l'énorme saison de son ouvreur international japonais Kosei Ono et devrait sauf catastrophe remporter un septième titre national, son premier depuis 2013!

La Top Challenge League voit le jour!

Enfin l'année 2017 va joir le jour de la Top Challenge League (nom provisoire), la toute nouvelle deuxième division nationale japonaise de rugby qui fera le lien entre la Top League et les Top Ligues régionales A (3ème division). Huit équipes participeront à cette première saison. Quatre sont déjà connues: Chubu Electric Power, Chugoku Electric Power, Mazda Blue Zoomers et surtout le mythique club de Kamaishi Seawaves!

Honda Heat, dernier de Top league et quasiment relégué, sera officialisé après la 14ème journée de championnat. Les trois dernières équipes seront les vaincus des barrages de Top League et sont parmi les sept noms suivants: Toyota Industries Shuttles, Kintetsu Liners, Coca-Cola Red Sparks, NTT-Docomo Red Hurricanes, Mitsubishi Sagamihara Dynaboars, Hino Red Dolphins et enfin Kyuden Voltex.

Laisser un commentaire sur cette page

  • Watanabe dit :
    1/1/2017

    Bonne année à tous!

  • Redspako dit :
    1/1/2017

    Bonne année!

  • Kenzaki dit :
    1/1/2017

    Bonne année tout le monde!!

  • Colonel K-K dit :
    1/1/2017

    Bonne année à toi Hinato et joyeux anniversaire au site! Cinq ans déjà!

  • Skyrim75 dit :
    1/1/2017

    Bonne année!

  • Tokyro dit :
    1/1/2017

    Bonne année à tous!


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.