28 mai 1989: Japon/Ecosse XV
Auteur:
Hinato
Publié le: 17/05/2013


Il est un match de légende dans l'histoire de la sélection japonaise de rugby, c'est celui du 28 mai 1989, face à la sélection Ecosse XV. A cette époque, le Japon est dans une période trouble. L'équipe nationale reste en effet sur une série de onze défaites consécutives (dont trois lors de la première coupe du monde de rugby), la dernière en date étant face à la Corée du sud (13-17), quelques mois plus tôt.

Plus aucun succès depuis pratiquement trois ans, les sélectionneurs des Cherry Blossoms en ont payé le prix lourd. Ainsi pas moins de trois entraîneurs japonais sont licenciés durant cette période: Hitoshi Oka, Katsumi Miyaji et Hiroshi Hibino. C'est comme cela que l'ancien international japonais Hiroaki Shukuzawa (38 ans) est désigné nouveau sélectionneur des Cherry Blossoms par les dirigeants de la JRFU (Japan Rugby Football Union), le 20 mai 1989, soit huit jours seulement avant le choc contre les écossais!


Le sélectionneur de l'époque, Hiroaki Shukuzawa

Si Hiroaki Shukuzawa peut compter sur des joueurs fiables tels que les stars de la grande équipe de Kobe Steel de l'époque (Toshiyuki Hayashi, Atsushi Oyagi, Seiji Hirao), le sélectionneur nippon souhaite créer un électrochoc. Il va pour cela lancer quatres nouveaux joueurs dans le bain: le pilier Masanori Takura (Mitsubishi Kyoto), les 3ème lignes Hiroyuki Kajihara (Toshiba Fuchu) et Shuji Nakashima  (NEC) et le 1/2 d'ouverture Shinobu Aoki (Daito Bunka Univ.).

Au coup d'envoi, pas moins de cinqs joueurs universitaires sont ainsi titulaires! Le Japon peut également s'appuyer sur ses premiers joueurs étrangers. Dans le cas présent, deux tongiens: le 3ème ligne Sinali-Tui Latu (Daito Bunka Univ.), encore universitaire et qui fera plus tard les beaux jours du club de Sanyo et l'ailier Nofomuli Taumoefolau (Sanyo). 

En face, la sélection Ecosse XV est amputée de neuf de ses meilleurs joueurs qui participent à la tournée des Lions en Australie (David Sole, Derek White, Finlay Calder, John Jeffrey, Gary Armstrong, Craig Chalmers, Scott Hastings, Peter Dods et Gavin Hastings). Mais cela n'en reste pas moins une équipe écossaise redoutable pour des japonais dans le doute depuis trois longues années. La rencontre a lieu dans le mythique Chichibunomiya Stadium de Tokyo, plein à craquer (25 000 spectateurs). Le gallois Les Peard est l'arbitre du match.


Le mythique 2ème ligne japonais Toshiyuki Hayashi aura été un des grands joueurs nippons du jour!

Le début de match est à l'avantage des écossais. Mais l'arrière Cameron Glasgow rate une pénalité très facile. Ce sont les japonais, sur une pénalité de l'arrière Toshitsugu Yamamoto (Suntory), qui ouvrent le compteur. Le Japon mène 03-00 puis 06-00 grâce à une nouvelle pénalité de l'arrière nippon. Les japonais vont un peu plus creuser l'écart avec notamment cet exploit personnel du jeune ailier de 20 ans, Yoshihito Yoshida (Meiji Univ.).

Les japonais commettent de plus en plus de faute mais l'arrière Cameron Glasgow multiplie les échecs face aux poteaux. Sur une touche rapidement jouée, le mythique 2ème ligne moustachu Toshiyuki Hayashi (Kobe Steel) inscrit le second essai japonais du match. Les japonais continuent de presser des écossais totalement à la rue. Et les nippons sont récompensés avec un essai du centre Eiji Kutsuki (Toyota Motor). L'Ecosse XV marque ses premiers points grâce au 1/2 de mêlée Greig Oliver qui a remplacé l'arrière Cameron Glasgow au but. Le Japon mène quant à lui logiquement à la pause 20 à 06.


Tout comme ses coéquipiers, le centre et capitaine Seiji Hirao aura réalisé un match fantastique!

En seconde période, les écossais reviennent avec de meilleurs intentions et s'appuient sur leur pack. Le talonneur Jim Hay inscrit l'unique essais écossais du match. L'Ecosse XV revient à 12-20. Les japonais payent le prix de leurs efforts de la première période et commettent de plus en plus de fautes. Les écossais reviennent ainsi grâce à une pénalités réussie du 1/2 de mêlée Greig Oliver à 15-20. Les japonais recreusent un peu l'écart grâce à un essai de l'arrière Toshitsugu Yamamoto (Suntory). Mais les pénalités écossaises s'enchaînent. Les écossais reviennent ainsi à 18-24 puis 21-24.

Mais les japonais continuent de se battre vaillamment et sur une superbe action, l'ailier 
Nofomuli Taumoefolau (Sanyo) inscrit le 5ème essai japonais du match. Le Japon mène alors 28 à 21. Mais les écossais n'ont pas dit leur dernier mot. Sur un bras cassé rapidement joué, le 1/2 d'ouverture Douglas Wyllie réussie un drop des 22 mètres en face des poteaux japonais. L'Ecosse XV revient à 24-28. La fin du match est haute en suspens et en tension. Les japonais défendent comme des diables et ont même l'occasion de tuer le match sur une contre-attaque. Mais le 3ème ligne Sinali-Tui Latu (Daito Bunka Univ.) laisse échapper la balle de l'essai et commet un en-avant.


Hiroaki Shukuzawa soulevé en triomphe par ses joueurs au coup de sifflet final
Mais l'arbitre gallois Les Peard finit par siffler le coup de sifflet final. Après trois ans sans succès, les Cherry Blossoms  créent un énorme exploit et remportent leur premier succès historique face à la sélection Ecosse XV.

Le tout jeune sélectionneur 
Hiroaki Shukuzawa débute de la meilleure des manières possibles avec sa nouvelle équipe. De quoi être porté en triomphe par ses joueurs au coup de sifflet final. Grâce à ce succès, le sélectionneur nippon est confirmé à son poste par les dirigeants de la JRFU. Il dirigera les Cherry Blossoms jusqu'à la coupe du monde de 1991 en Europe. 
 
 
Hiroaki Shukuzawa est à ce jour le seul sélectionneur japonais à avoir remporter une rencontre de coupe du monde (face au Zimbabwe) avec le JaponHiroaki Shukuzawa est également le créateur du fameux championnat professionnel japonais de rugby, la Top League
 
Japon   28 - 24   Ecosse XV
 
Chichibunomiya Stadium | 25 000 spectateurs |

Arbitre: Les Peard (GAL)

Pour le Japon:

5 essais de:
Toshiyuki Hayashi, Eiji Kutsuki, Nofomuli Taumoefolau, Toshitsugu Yamamoto et Yoshihito Yoshida
Une transformation de: Toshitsugu Yamamoto
2 pénalités de: Toshitsugu Yamamoto

Pour l'Ecosse:

Un essai de:
Jim Hay
Une transformation de: Greig Oliver
5 pénalités de: Greig Oliver
Un drop de: Douglas Wyllie

La composition des équipes:

Japon:


1-Osamu Ota (NEC) 2-Tsuyoshi Fujita (Meiji Univ.) 3-Masanori Takura (Mitsubishi Kyoto) 4-Toshiyuki Hayashi (Kobe Steel) 5-Atsushi Oyagi (Kobe Steel) 6-Hiroyuki Kajihara (Toshiba Fuchu) 7-Shuji Nakashima (NEC) 8-Sinali-Tui Latu (Daito Bunka Univ.) 9-Masami Horikoshi (Waseda Univ.) 10-Shinobu Aoki (Daito Bunka Univ.) 11-Yoshihito Yoshida (Meiji Univ.) 12-(c) Seiji Hirao (Kobe Steel) 13-Eiji Kutsuki (Toyota Motor) 14-Nofomuli Taumoefolau (Sanyo) 15-Toshitsugu Yamamoto (Suntory)

Remplaçants:

16-Tsutomu Hirose
(Ricoh) 17-Yoshihiko Sakuraba (Nippon Steel Kamaishi) 18-Tsutomu Hirano (?) 19-Narihiro Watanabe (?) 20-Kojiro Yoshinaga (?) 21-Seigo Umeki-Kunisada (?)

Ecosse XV:

1-(c) Alex Brewster 2-Jim Hay 3-Grant Wilson 4-Chris Gray 5-Damian Cronin 6-Derek Turnbull 7-Graham Marshall 8-Iain Paxton 9-Greig Oliver 10-Douglas Wyllie 11-Iwan Tukalo 12-Sean Lineen 13-Ruari Maclean 14-Matthew Duncan 15-Cameron Glasgow

Remplaçants:

16-Brian Edwards 17-Murray Walker 18-Stewart Jardine 19-George Buchanan-Smith 20-Peter Wright 21-Ian Corcoran

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.