25 septembre 2007: Canada/Japon
Auteur:
Hinato
Publié le: 12/06/2013



Rocky Elsom et ses partenaires pulvérisaient l'équipe B japonaise lors de la première journée

En 2007, le Japon participe à sa sixième coupe du monde consécutive en six éditions. Une édition qui a lieu en France. L'ancien All Black, John Kirwan, sélectionneur depuis un an alors des Brave Blossoms (depuis le départ d'Osamu Ota), dirige la sélection japonaise lors de ce tournoi.

Le Japon est placé dans la poule B, en compagnie de l'Australie, du Pays de Galles, des Fidji et du Canada. Devant faire face à un calendrier défavorable, John Kirwan, qui vise la 3ème place de la poule B en misant tout sur le match à venir face aux Fidji, lors de la 2ème journée, laisse ses titulaires au repos et envoie une équipe B face à l'Australie. Logiquement, le match face aux vices champions du monde 2003 est à sens unique et le Japon est écrasé sur le score sans appel de 91-03, le jeune demi d'ouverture remplaçant Kosei Ono sauvant l'honneur des siens sur une pénalité.


Les japonais n'étaient passés pas loin de l'exploit face aux Fidji

Quatre jours plus tard, le Japon passe tout près de l'exploit face aux Fidji, sinclinant sur le score de 31-35 dans un match complètement fou, malgré un énorme match notamment du 2ème ligne Luke Thompson, auteur de deux essais. Les japonais disent définitivement adieu à la 3ème place.

Face au Pays de Galles, le Japon résiste bien une mi-temps, avec notamment ce superbe essai de 100 mètres conclu par l'ailier Kosuke Endo. Mais les Brave Blossoms craquent totalement en seconde période et sont au final écrasés sur le score sans appel de 72 à 18. Les hommes de John Kirwan affrontent alors pour terminer la coupe du monde le Canada. Des canadiens qui restent sur deux défaites en deux matchs face au Pays de Galles (17-42) et aux Fidji (16-29). La rencontre a lieu au stade Chaban Delmas de Bordeaux.


Le superbe essai de l'ailier Kosuke Endo face au Canada

Face au Canada, le match est des plus serrés. Dès la 12ème minute, le Japon prend l'avantage au score car une superbe percée du centre des Toyota Verblitz, Kosuke Endo. Le Japon mène alors 05-00 et tient le score jusqu'à la pause. En début de seconde période, les Brave Blossoms commencent à faiblir et encaissent un premier essai, du talonneur Pat Riordan, à la 48ème minute. Les canadiens prennent même l'avantage à la 65ème avec un essai de l'ailier Van Der Merwe. Etant tout proche de passer vers une dixième défaite consécutive en coupe du monde, les Brave Blossoms tentent le tout pour le tout en fin de match, à l'image de ce coup de pied par dessus du 3ème ligne Hare Makiri (Fukuoka Sanix Blues).

Il faudra attendre la 83ème minute pour voir le 3/4 centre Koji Taira (Suntory Sungoliath), rentré en cours de jeu quelques minutes auparavant, inscrire le second essai japonais. Le Japon revient à 12-14. Le centre Shotaro Onishi (Yamaha Jubilo), qui restait sur un échec sur la première transformation (en première période), prend tout son temps et passe la transformation de l'égalisation, au plus grand bonheur du commentateur japonais. 


L'essai en fin de match de Koji Taira et la transformation de l'égalisation de Shotaro Onishi

Au final, le Japon fait mach nul (12-12) avec le Canada et met fin à une série de neuf défaites consécutives, depuis la coupe du monde de rugby 1995. Quelques jours plus tard, le Canada s'inclinera face à l'Australie (06-35). Grâce à son bonus défensif pris face aux Fidji, le Japon (3pts) termine à la 4ème place de la poule B, devant le Canada (2pts). Malgré aucune victoire lors de cette édition, les dirigeants de la JRFU (Japan Rugby Football Union) garderont leur confiance en John Kirwan, qui dirigera donc les Brave Blossoms, quatre ans de plus, jusqu'à la coupe du monde de rugby de 2011, en Nouvelle-Zélande.

Canada   12 - 12   Japon


Stade Chaban Delmas | 33 810 spectateurs |

Arbitre: Jonathan Kaplan (AFS)

Pour le Canada:

2 essais de: Riordan (48') et Van Der Merwe (65')
Une transformation de: Pritchard (66')

Pour le Japon:

2 essais de: Endo (12') et Taira (83')
Une transformation de: Onishi (80')


La composition des équipes:

Canada: 


1-Rod Snow 2-Pat Riordan 3-Jon Thiel 4-Mike Burak 5-Mike James 6-Colin Yukes 7-Adam Kleeberger 8-Aaron Carpenter 9- (c) Morgan Williams 10-Ryan Smith 11-James Pritchard 12-David Spicer 13-Craig Culpan 14-DTH Van Der Merwe 15-Mike Pyke

Remplaçants:

16-Mike Pletch 17-Dan Pletch 18-Scott Franklin 19-Josh Jackson 20-Mike Webb 21-Ed Fairhurst 22-Justin Mensah-Coker

Japon: 

1-Tatsukichi Nishiura (Coca-Cola West Red Sparks) 2-Yuji Matsubara (Kobelco Steelers) 3-Tomokazu Soma (Sanyo Wild Knights) 4-Hitoshi Ono (Toshiba Brave Lupus) 5-Luke Thompson (Kintetsu Liners) 6-Hare Makiri (Fukuoka Sanix Blues) 7-Philip O'reilly (Sanyo Wild Knights) 8-(c) Takuro Miuchi (NEC Green Rockets) 9-Tomoki Yoshida (Toshiba Brave Lupus) 10-Bryce Robins (Ricoh Black Rams) 11-Christian Loamanu (Saitama Institute of Technology) 12-Shotaro Onishi (Yamaha Jubilo) 13-Yuta Imamura (Suntory Sungoliath) 14-Kosuke Endo (Toyota Verblitz) 15-Go Aruga (Suntory Sungoliath)

Remplaçants:

16-Taku inokuchi (Toshiba Brave Lupus) 17-Ryo Yamamura (Yamaha Jubilo) 18-Luatangi Vatuvei (Kintetsu Liners) 19-Hajime Kiso (Yamaha Jubilo)) 20-Kim Chulwon (Kintetsu Liners) 21-Koji Taira (Suntory Sungoliath) 22-Hirotoki Onozawa (Suntory Sungoliath)

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.