14 octobre 1991: Japon-Zimbabwe
Auteur:
Hinato
Publié le: 20/10/2012


La deuxième coupe du monde de l'histoire du rugby a lieu en 1991 en Europe. Le Japon, qui reste sur deux défaites, l'une conséquente (09-47 contre l'Ecosse), l'autre plus honorablement (16-32 contre l'Irlande), veut sortir la tête haute de cette édition. Pour leur dernière rencontre de la poule B, les Cherry Blossoms affrontent le Zimbabwe, qui reste sur deux échecs consécutifs (11-55 contre l'Irlande et 12-51 contre l'Ecosse).

Le sélectionneur japonais, le regretté Hiroaki Shukuzawa (mort en 2006, créateur de la Top League en 2003), dispose d'une bonne équipe qui a largement assez de talents pour remporter ce match. De nombreux joueurs viennent ainsi de l'armada du club de Kobe Steel (ex-Kobelco Steelers), qui domine alors totalement le rugby japonais, à l'exemple du centre et capitaine de la sélection Seiji Hirao (28 ans) et des 2èmes lignes Toshiyuki Hayashi (31 ans) et Atsushi Oyagi (30 ans). On retrouve également le talonneur Masahiro Kunda (25 ans, Toshiba Fuchu Brave Lupus) ou encore le 3ème ligne d'origine tongienne Sinali Latu (26 ans, Sanyo Wild Knights) comme grands joueurs dans l'équipe. Les japonais partent favoris pour la victoire.



Ci-dessus, l'arrière Takahiro Hosokawa passe la pénalité

La rencontre a lieu le 14 octobre, à Belfast, dans le vieux Ravenhill Stadium. Un champ de patates, un temps gris, les maisons aux alentours qui se ressemblent toutes, de nombreux spectateurs sur l'herbe, bienvenue en Irlande du nord. Pour arbitrer le match, c'est Mr René Hourquet (59 ans) qui est au sifflet.

L'arbitre français (originaire de Castres) arbitre par ailleurs ce jour là sa dernière rencontre internationale, après 11 ans passés sur la scène internationale. Le match débute, les japonais prennent très rapidement le score et mènent logiquement à la pause 16 à 04. En seconde période, les japonais finissent le travail et écrasent au final une équipe du Zimbabwe courageuse mais limitée sur le score de 52 à 08. Au coup de sifflet final, les quelques 9 000  spectateurs de la rencontre envahissent la pelouse pour venir féliciter les Cherry Blossoms.


Ci-dessus, les spectateurs envahissent la pelouse au coup de sifflet final

Grâce à cette victoire, les hommes d'Hiroaki Shukuzawa partent de la coupe du monde la tête haute en terminant 3ème de la poule B avec trois points. A ce jour, cette rencontre reste la seule victoire du Japon en coupe du monde en sept éditions. De cette génération glorieuse, beaucoup connaîtront un joli avenir. Ainsi, Masahiro Kunda deviendra capitaine de la sélection japonaise à la coupe du monde de 1995 et sélectionneur des U20 japonais.

Osamu Ota deviendra entraîneur des NEC Green Rockets avant de devenir sélectionneur temporaire du Japon en 2006 suite au licenciement du français Jean-Pierre Elissalde. Seiji Hirao deviendra quant à lui sélectionneur du Japon (1997-2000) avant de devenir entraîneur des Kobelco Steelers. Le jeune 1/2 de mêlée Wataru Murata (23 ans), joueur de Toshiba Fuchu Brave Lupus, quittera le club de Fuchu en 1999 pour évoluer en France à Bayonne avant de prendre la tête de l'équipe à 7 du Japon (2008-2012). L'ailier Yoshihito Yoshida (22 ans) évoluera quant à lui en 2000, en France, en débarquant à Colomiers.

Japon   52 - 08   Zimbabwe

Ravenhill Stadium (Belfast) | 9 000 spectateurs |

Arbitre: René Hourquet (France)

Pour le Japon:

9 essais de: Horikoshi, Kutsuki (x2), Lauaiufi, Masuho (x2), Matsuo et Yoshida (x2)
5 transformations de: Hosokawa
2 pénalités de: Hosokawa


Pour le Zimbabwe:

2 essais de: Nguruve et
 Tsimba


La composition des équipes:

Japon:

1-Osamu Ota (NEC) 2-Masahiro Kunda (Toshiba Fuchu) 3-Masanori Takura (Mitsubishi Kyoto) 4-Toshiyuki Hayashi (Kobe Steel) 5-Atsushi Oyagi (Kobe Steel) 6-Ekeroma Lauaiufi (Yume Mart) 7-Hiroyuki Kajihara (Toshiba Fuchu) 8-Sinali-Tui Latu (Sanyo) 9-Masami Horikoshi (Kobe Steel) 10-Katsuhiro Matsuo (World) 11-Yoshihito Yoshida (Isetan) 12-(c) Seiji Hirao (Kobe Steel) 13-Eiji Kutsuki (Toyota) 14-Terunori Masuho (Waseda) 15-Takahiro Hosokawa (Kobe Steel)


Remplaçants: 

16-Tsuyoshi Fujita 17-Kazuaki Takahashi 18-Katsufumi Miyamoto 19-Wataru Murata 20-Yukio Motoki 21-Tatsuya Maeda


Zimbabwe:

1-Alex Nicholls 2-Brian Beattie 3-Adrian Garvey 4-Michael Martin 5-Chris Botha 6-Honeywell Nguruve 7-Brendon Dawson 8-Brenton Catterall 9-Ewan MacMillan 10-Craig Brown 11-Dave Walters 12-Mark Letcher 13-Richard Tsimba 14-William Schultz 15-(c) Brian Currin


Remplaçants:

16-Gary Snyder 17-Ian Noble 18-Bedford Chimbima 19-Andy Ferreira 20-Darren Muirhead 21-Chippy Roberts


 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.