Les 14 candidats pour la coupe du monde de rugby de 2019
Auteur:
Hinato
Publié le: 05/11/2014



Akira Shimazu, directeur exécutif de la coupe du monde de rugby de 2019 au Japon, a dévoilé aujourd'hui les 14 candidats officiels

La Japan Rugby Football Union vient d'annoncer que 14 stades sont retenus comme candidats officiels pour la coupe du monde de rugby de 2019 au Japon. Parmi ces 14, seuls 10 seront retenus au final pour la compétition. Les dix stades seront connus officiellement en mars 2015. Le nouveau National Stadium de Tokyo, qui accueillera notamment le match d'ouverture et la finale, sera d'ores et déjà retenu. 

On retient dans les villes candidates celle d'Higashi-Osaka, temple du rugby nippon, avec le mythique Hanazono Stadium (plus vieux stade de rugby au Japon), où se joue chaque année le tournoi national lycéen de rugby. La petite ville de Kamaishi, célèbre pour son grand club historique de rugby de Kamaishi Seawaves (ex-Nippon Steel Kamaishi), est également présente, avec son futur stade à construire ! A noter la grande absence du Chichibunomiya Stadium de Tokyo (25 000 places) où joue en général l'équipe nationale de rugby japonaise, les Brave Blossoms.

Autre grand absent pour la symbolique, le Yokohama International Stadium de Yokohama. Pour rappel, le rugby a été introduit historiquement dans cette très grande ville portuaire japonaise, au milieu du XIXème siècle. Le plus vieux club de rugby au Japon,
Yokohama Country & Athletic Club, a été crée par des expatriés britanniques vivant à Yokohama, en 1866. Kyoto, l'ancienne capitale historique et millénaire du Japon, est retenue dans les villes candidates.

La liste des candidats est assez bien réparti sur l'archipel avec par exemple la présence de la ville de Sapporo, pas réellement réputée pour être une ville de rugby. La région du Tohoku, durement frappée par le tsunami du 11 mars 2011 et l'accident nucléaire de Fukushima, a donc deux villes candidates avec Kamaishi et Sendai.

9 des 14 stades retenus se situent dans les régions du Kanto, du Kansaï et de Kyushu, où se concentrent l'essentiel de la culture rugbystique au Japon. On notera qu'il n'y a aucune ville candidate des régions de Chugoku et de Shikoku pour accueillir des matchs de la coupe du monde de rugby de 2019 au Japon

Les 14 candidats:

 
 
Sapporo: Sapporo Dome (44 000 places)
 
Kamaishi: Kamaishi Stadium (15 000 places, à construire)
 
Sendai: Sendai Stadium (19 694 places)
 
Kumagaya: Kumagaya Rugby Field (24 000 places, à agrandir)
 
Tokyo: National Stadium (80 000 places, à reconstruire)
 
Shizuoka: Ecopa Stadium (50 889 places)
 
Toyota: Toyota Stadium (40 000 places)
 
Kyoto: Nishikyogoku Athletic Stadium (20 588 places)
 
Higashiosaka: Hanazono Stadium (30 000 places)
 
Kobe: Noevir Stadium (30 132 places)
 
Fukuoka: Level-5 Stadium (22 563 places)
 
Nagasaki: Nagasaki Athletic Stadium (20 246 places)
 
Kumamoto: KKWing Stadium (32 000 places)
 
Oita: Oita Bank Dome (40 000 places)

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.