14 juillet 2002: Corée du sud/Japon
Auteur:
Hinato
Publié le: 13/03/2013


Le 3ème ligne Takeomi Ito, homme du match
Nous sommes en 2002, à un an de la 5ème édition de la coupe du monde qui doit se tenir en Australie. En Asie, les équipes sont rentrées dans le 3ème tour de qualification. Le Japon et la Corée du sud, qui dominent le rugby asiatique, ont été directement qualifiés pour ce 3ème tour, tandis que Taïwan, 3ème et dernière équipe à participer à l'étape finale, s'est qualifié en terminant vainqueur lors des deux précédents tours de qualification (en avril et mai).

Le Japon, large vainqueur de la Corée du sud (90-24) et de Taïwan (155-03) à Tokyo, joue le match retour contre les sud-coréens à Seoul, le 14 juillet 2002. L'enjeu est de taille. En cas de victoire, le Japon sera officiellement qualifié pour la coupe du monde en Australie, soit sa 5ème participation consécutive à cette épreuve reine du rugby mondial.

 
Un enjeu crucial que connaît parfaitement Shogo Mukai, sélectionneur de l'époque arrivé à la tête des Cherry Blossoms l'an passé. Il peut s'appuyer sur une équipe expérimentée avec une forte colonie des Kobe Steel (Miller, Motoki, Ohata, Ito) mais aussi des Suntory (Okubo, Kurihara, Onozawa) et les expatriés, Wataru Murata (Bayonne) et Ken Iwabuchi (Saracens), sans compter Daisuke Ohata (Kobe Steel), qui doit partir rejoindre dans les semaines à venir le club de Montferrand, en Top 16, en France. Dans un Dongdeamun Stadium peu garni (1 000 spectateurs), les japonais prennent vite l'avantage au score avec des essais de l'ailier Daisuke Ohata et du jeune arrière Hirotoki Onozawa notamment.

Le Japon mène facilement 36-17 malgré trois essais sud-coréens. En fin de match, le 3ème ligne Takeomi Ito, rentré en jeu, transperce plusieurs fois la ligne de défense adverse. Les sud-coréens sont dépassés et encaissent de nouveaux essais dont ceux de l'ailier Toru Kurihara et du 2ème ligne Adam Parker.

Au final, le Japon s'impose 55 à 17 et gagne son ticket pour la coupe du monde de 2003 en Australie. Les Cherry Blossoms termineront le tournoi de qualification par une très large victoire (120-03) à Tainan face à Taïwan. Quant à la Corée du sud, elle sera éliminée de la course à la qualification, en s'inclinant lors des matchs de repêchage 2 aller-retour contre le Tonga, en mars 2003 (00-75 et 00-119). La Corée du sud aura entre temps pris sa revanche contre le Japon, en battant les Cherry Blossoms (45-34), remportant ainsi son 5ème et dernier titre de champion d'Asie des nations.

 

 
Corée du sud   17 - 55   Japon

Dongdeamun Stadium | 1 000 spectateurs |

Arbitre: Peter Marshall (Australie)

Pour la Corée du sud:

3 essais et une transformation

Pour le Japon: 

9 essais de: Kurihara, Miki, Miuchi, Motoki, Nanba, Ohata, Onozawa, Parker et Vatuvei
5 transformations de: Kurihara (X4) et Miller

Composition du Japon:

1-Shin Hasegawa 2-Masaaki Sakata 3-Masahiko Toyoyoma 4-Koichi Kubo 5-Lautangi Vatuvei 6-Naoya Okubo 7-(c) Takuro Miuchi 8-Yuya Saito 9-Shinichi Tsukita 10-Andy Miller 11-Toru Kurihara 12-Yukio Motoki 13-Hideki Nanba 14-Daisuke Ohata 15-Hirotoki Onozawa

Remplaçants:

16-Adam Parker 17-Takeomi Ito 18-Wataru Murata 19-Ryohei Miki 20-Masahito Yamamoto 21-Ryo Yamamura 22-Ken Iwabuchi

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.